Martre, Martes martes

 
 


Description:


Allure typique des Mustélidés. Légèrement plus fine et plus haute que la Fouine ; pattes assez courtes et longue queue touffue, tête triangulaire, pointue. Pelage brun à brun noir sauf la gorge et le haut de la poitrine jaunâtres à orange. Museau noir.
Longueur de corps : 40-53 cm ; longueur de la queue : 22-28,5 cm. Poids : 800 g -2,5 kg.


Habitat:


Bois et forêt de tous types, parcs. Evite les milieux ouverts et la proximité des habitations.


Mœurs:


Surtout nocturne, mais aussi crépusculaire et diurne. Solitaire sauf pendant le rut. En grande partie terrestre mais aussi arboricole (descend souvent le long des troncs la tête la première). Possède plusieurs repaires dans des trous d’arbres ou des nids d’Ecureuil ou de Corneille. Se nourrit d’oiseaux et petits mammifères, insectes, œufs, reptiles, fruits sauvages.


Reproduction:


Copulation en été, gestation différée : 270 jours (63 jours), mise bas en mars-avril. 2 à 7 petits, indépendants au bout de 3 mois.


Répartition:


Eurasie. En France, partout sauf Picardie, Provence, Roussillon, Languedoc. En Champagne-Ardenne, elle est commune dans les 4 départements mais de manière hétérogène. Absente de Champagne crayeuse mais bien représentée dans les régions forestières.


Menaces et mesures de conservation:


L’habitat forestier de la Martre s’est morcelé au fil des siècles entraînant la réduction de ses populations. Sa régression est due aussi aux destructions massives (empoisonnements, piégeages) dont elle a fait l’objet. Les activités touristiques en forêt peuvent être une source de dérangement.
Elle est classée nuisible dans l’Aube et la Marne mais est inscrite sur les listes rouges nationale et régionale.