PvB/PNRFO <p>Découvrez le territoire des Lacs et du Parc naturel régional de la Forêt d'Orient, pour vos vacances ou un weekend, avec des hébergements à taille humaine.<br />
Pour vous : 3 lacs (Orient, Temple, Amance), près du Lac du Der, ports de plaisance, loisirs nautiques, voile, kite-surf, motonautisme, ski nautique, jet-ski, pêche, baignade.<br />
Un cadre naturel exceptionnel : forets profondes, étangs, randonnée à pied, à cheval, en vélo.<br />
Plus de 265 especes d'oiseaux, migration des grues, cygogne noire, observatoires.<br />
Une terre d'histoire, voies romaines, Templiers, sculpture Renaissance, musée Napoléon, ecomusée.<br />...</p> Pascal Bourguignon / PNRFO <p>Le Balcon du Parc est une route touristique permettant de découvrir le Parc naturel régional de la Forêt d'Orient.</p> Gary Rodgers <p>Coucher de soleil sur le Lac d'Orient.<br />
En mémoire d'Alan Oswald Rodgers, Néo-Zélandais, pilote de Lancaster (1923-1944).</p> Anne villaumé / PNRFO <p>Pour la construction du nouvel observatoire du Lac du Temple, une technique respectueuse de l'environnement a été utilisé, le débardage.</p> Peter van Bussel / PNRFO <p>200 étangs au moyen-âge, aujourd'hui près de 70. Tous privés, certains sont accessibles en restant sur les chemins de randonnée.</p> PvB/PNRFO <p>
	Le Lac Orient, un des trois Lacs de la Forêt d'Orient. Image prise au mois de juin, le niveau de l'eau étant assez haut.</p> PNRFO <p>Ici une Caloptéryx Vierge. Après l'accouplement, la femelle pond ses oeufs dans l'eau. Les larves muent plusieurs fois avant de sortir au grand air pour devenir des libellules... </p> Ludovic Thiérard <p>
Pont donnant accès à l'entrée par la grille d'honneur du Château de Brienne</p> Ange Franquin <p>Port de plaisance de Mesnil Saint-Père. Lac d'Orient.</p> Jean-Marc Cambuzat <p>Port-Dienville, pour tous les passionnés de vitesse nautique, jet-ski, ski-nautique, bateaux à moteur...</p> PvB/PNRFO <p>Au point de vue du Croît, une table d'orientation avec des vues imprenables sur la Champagne humide, avec ses lacs, forêts et champs.</p> Ange Franquin <p>Le lac d'Orient: loin du bruit des moteurs...vive la voile sur toutes ses formes.</p> Peter van Bussel / PNRFO <p>Les lacs du PNR de la Forêt d'Orient atteignent des niveaux différents dans l'année, il n'est donc pas rare de croiser des arbres immergés sur les berges.</p> PvB / PNRFO <p>Cet itinéraire de 42 km relie Troyes aux lacs, presque entièrement sur chemins protégés.</p> Pascal Bourguignon / PNRFO <p>Grands Lacs, forêts majestueuses, étangs, rivières, faune sauvage, prés et champs, grandes cultures, vignoble, plateaux et rivières, architecture à pans de bois, …</p>

Réglementation de la cueillette des champignons dans l'Aube

 
 

 

 

L'Aube jouit aujourd'hui d'une réglementation très spéciale en matière de cueillette des champignons. En effet, notre département a été l'un des premiers en France à mettre en place un arrêté préfectoral « fixant les conditions de ramassage et de cession à titre gratuit ou onéreux des champignons ». Aujourd'hui, seuls 11 départements ont adopté pour ce type de réglementation.

L'arrêté préfectoral aubois n°81 – 5350 précise les espèces autorisées à la vente, et limite la cueillette des champignons toute l'année à 2 kg par personne et par jour.
Ainsi, seules les espèces suivantes sont autorisées à la vente dans l'Aube :
« Article 4 :

  • Girolle ou chanterelle (Cantharellus cibarius)
  • Trompette de la mort (Cranterellus cornucopioides)
  • Pied de mouton (Hydnum repandum)
  • Cèpes (Boletus sp : edulis, aeraeus, reticulatus)
  • Petit gris de sapin (Tricholoma terreum)
  • Morilles ( Morchella sp)
  • Psaliotte champêtre, Rosé des prés, Boule de neige (Psalliota campestris)
  • Coulemelle (Lepiota procera) »

Nota bene : les noms de certaines espèces doivent être réactualisés :
Boletus aeraeus devient Boletus aereus, Boletus reticulatus devient Boletus aestivalis, et Lepiota procera devient Macrolepiota procera

Toute vente de quelque autre espèce de champignon sauvage dans l'Aube est illégale.

En complément de l'arrêté préfectoral, il existe des textes réglementaires nationaux concernant la cueillette et la vente des champignons.
Ainsi, avant de prendre vos paniers, voici quelques principes importants à connaître :
« Les champignons ne sont pas en libre service ». Ils appartiennent au propriétaire des terrains sur lesquels ils poussent, quelle que soit la nature du propriétaire : privé, établissement public, commune...(Code civil, art 547 : « les fruits naturels de la terre appartiennent au propriétaire par droit d'accession »)
Avant toute cueillette, il faudrait en principe solliciter l'autorisation du propriétaire. Or si aujourd'hui, la pratique du ramassage pour la consommation personnelle ne fait pas débat, c'est qu'elle est basée sur une tolérance du propriétaire, qui est tout à fait en droit d'interdire le ramassage sur sa propriété..
Si le ramassage est une tolérance, basée sur l'autoconsommation, tacitement autorisée par le propriétaire des terrains, cela n'en autorise pas pour autant la vente, qui là encore, nécessite l'autorisation du propriétaire. Sans cet accord, la vente des fruits de la cueillette chez autrui est interdite et sanctionnée (Code civil, art 549 – Code forestier, art R 331-2).
De plus:
Dans les départements ne possédant pas d'arrêté préfectoral, la cueillette des champignons est limitée à 5 litres par personne et par jour en application de l'article R 331-2 du code forestier.
Tout instrument autre que le couteau est interdit.
La destruction, le déterrage ou le piétinement d'espèces comestibles ou non est interdit.

Rappelons enfin que toute tolérance a ses limites, et que la cueillette et la vente font appel à des règles de civisme, cueillir avec parcimonie, c'est préserver les ressources de demain.


En savoir plus

Nos partenaires

Société Auboise de Botanique

10 rue du Vélo, 10000 TROYES

Association Champenoise de Sciences Naturelles

7 rue du Maréchal Leclerc, 10600 LA CHAPELLE ST LUC