Satyre puant

 
 

Satyre puant
Phallus impudicus L. Pers.
Ordre Phallales, Famille Phallaceae

 

Description:

Comme l'Anthurus étoilé, le Satyre puant se présente d'abord sous la forme d'un « œuf » mou rattaché au sol par des rhizoides blancs (cordons mycéliens), contenant une couche gélatineuse enveloppant un « noyau » central ferme et blanc (le futur pied) entouré d'un mucus fertile vert olive (la gléba). L'exopéridium se déchire ensuite, laissant croître le pied qui propulse la gléba jusqu'à 20 cm au-dessus du sol. L'odeur nauséabonde dégagée alors, attire les mouches qui dévorant la gléba (en disséminant ainsi les spores), transforment le chapeau en une espèce de morille blanchâtre.  
Chapeau: de 3 à 4cm, conique, tronqué au sommet par un anneau blanchâtre, alvéolé recouvert au début d'une gléba verte. Pied: blanc, caverneux, friable, en fuseau. Chair: blanche, poreuse, inodore. C'est la gléba qui dégage une odeur répugnante, signalant le champignon, bien avant qu'on ne le découvre.


Écologie:

très commun dans tous les bois et dans les parcs. Nécrotrophe humicole.
Comestible jeune, à l'état d'« œuf », et débarrassé de son mucilage, il peut être consommé cru. Ne pas confondre avec de jeunes Amanites phalloides.


Description de Jean Claude Vermeulen (SAB)


Read more

Pour en savoir plus, téléchargez le courrier scientifique spécial champignons du Parc au format PDF : mettre hyperlien adéquat !